Si on en croit les théories du complot, les Illuminati sont partout. Or quelle est la part de délire et la part de réalité dans cette assertion ? Pour essayer d’y comprendre quelque chose, intéressons-nous au contexte historique. Il nous renvoit au siècle des Lumières.

Historiquement, en effet, les Illuminati sont rattachés au mouvement des illuminés de Bavière au XVIIIe siècle. Ce mouvement, aujourd’hui disparu, a été créé par Adam Weishaupt, philosophe et professeur de Droit canonique Nouvel Ordre Mondialprotestant à Ingolstadt, en Bavière. Le mouvement des illuminés de Bavière, très inspiré des rites maçonniques, est révolutionnaire dans son essence et a eu une influence certaine sur la révolution Française.

Les théories du complot semblent vouloir reconnaître des symboles Illuminati partout, anisi par exemple dans la pyramide qui figure sur le billet de un dollar.  Au-delà de l’Égypte antique, derrière cette pyramide on retrouve entre autres une référence à la campagne d’Égypte de Napoléon Ier et aux rites maçonniques Egyptiens.

Illuministes, occultistes, et Franc-Maçons : un peu d’histoire

En 1798, en effet, Napoléon pénètre à Alexandrie. C’est le début de la campagne d’Egypte. Il est accompagné de nombreux maçons, et tout particulièrement de Philalèthes, d’occultistes, d’hermétistes, ainsi que d’alchimistes. C’est à partir de cette date que les rites d’inspiration Egyptienne croissent et se multiplient en France, puis aux Etats-Unis (ah oui, les Etats-Unis ! Nous y reviendrons).

Le rite de Misraïm (qui signifie « Egyptiens ») est introduit en France par les Frères Bedarrides. En 1838, Marconis de Nègre crée le Rite de Memphis : dans les loges pratiquant l’un et l’autre rite, on trouve aussi bien des Carbonari que des Bonapartistes. Au fil du temps, les loges Egyptiennes sont de plus en plus nombreuses, aussi bien en Afrique qu’outre Atlantique. En 1881, sous l’impulsion de Giuseppe Garibaldi, l’union des rites de Memphis et de Misraïm est réalisée.

Mais alors quel rapport entre les illuminati, les illuministes, et la Franc-Maconnerie ? Voici un début de réponse…

On a peine à imaginer l’incroyable foisonnement aussi bien culturel que cultuel et initiatique au siècle des Lumières.  Mages et alchimistes parcourent l’Europe. Les illuministes revisitent totalement le dogme chrétien au travers d’une approche gnostique. Encyclopédistes et franc-maçons font souffler sur la société un vent de savoir et de révolution. Ce rapport entre Franc-Maçons et illuministes passe notamment par ce lien qu’entretenaient les ésotéristes Egyptiens, avec la tradition illuministe et théurgique de Martinez de Pasqually.

Et même si la campagne d’Egypte n’a eu lieu qu’à la fin du XVIIIème siècle, les rites maçonniques égyptiens, eux, sont bel et bien les héritiers de la tradition secrète du XVIIIe siècle, notamment au travers du Mage Cagliostro autrement appelé le grand Cophte. Car avec Cagliostro, c’est d’une tradition occulte et ésotériste qu’il s’agit. A cette même époque est également né le Martinisme, pratique illuministe bicéphale issue à la fois de la théurgie de Martinez de Pasqually et de la philosophie mystique de Louis Claude de Saint-Martin, qui lui-même entretenait des liens très étroits avec les Franc-Maçons du Régime Ecossais Rectifié de Jean-Baptiste Willermoz.

Illuminés, Illuministes et Illuminati : Faut-il tout confondre ?

Eliphas Levi Magie et Franc-MaçonnerieMais entre illuminés, franc-maçons, illuministes et illuminati, y a-t-il pour autant lieu de tout confondre ? Emile Dermenghen, dans son étude consacrée à Jean-Baptiste Willermoz en 1926, nous éclaire sur ce point. Il donne la parole à Joseph de Maistre. Celui-ci nous explique qu’il existe trois types de sociétés secrètes et d’illuminisme qui ne doivent pas être confondues. L’illuministe, au sens large, est celui qui a une pratique de recherche de la Lumière, que celle-ci soit issue d’une pratique mystique ou bien initiatique, ou encore intellectuelle. Il ne faut donc pas appliquer le mot « illuminisme » n’importe comment ni dans un sens forcément péjoratif :

1° La Franc-Maçonnerie, qui est une recherche de la Lumière, fondée sur une initiation : « elle n’a rien de mauvais en soi et elle ne saurait alarmer ni la religion ni l’état ».

2° Les Martinistes et les Piétistes dont la « doctrine est un mélange de platonisme, d’origénianisme et d’hermétisme sur une base chrétienne ». Joseph de Maistre prend résolument leur défense, tout en reconnaissant que leurs « recherches hardies » peuvent nuire au principe d’autorité stricte. Il affirme en outre que leurs spéculations sur le messianisme, sur « l’amour divin et sur le règne de l’intérieur», ne peuvent porter ombrage au gouvernement le plus susceptible.

3° Enfin « le véritable illuminisme (au sens révolutionnaire) est le philosophisme moderne greffé sur le protestantisme », c’est l’aufklarung des conjurés bavarois, lesquels n’ont aucun rapport ni avec la Maçonnerie ordinaire, ni avec le Martinisme, quoiqu’ils aient essayé d’étendre leurs ramifications en Allemagne, en Italie, en France même. Cet illuminisme subversif est « plutôt un esprit qu’une secte circonscrite… c’est un monstre composé de tous les monstres… le résultat de tout ce qui a été pensé de mal depuis trois siècles »

Par ces références à l’histoire de la franc-maçonnerie le lien est ainsi fait entre les théories du complot d’aujourd’hui et le siècle des lumières. Avec ces références en forme de circonvolutions historiques la boucle est bouclée et le rapport clairement établi, entre la pyramide qui figure sur le billet de un dollar et les Illuminati ! Un lien en forme de sophisme, certes, mais bel et bien réel ! Un lien symbolique aussi, mais qui pourtant ne justifie en rien les théories du complot… d’autant plus coupées de leur source révolutionnaire, que le mouvement des illuminés de Bavière est mort et enterré depuis maintenant plus de deux siècles ! Alors que les illuministes Martinistes, Théosophes et Rosicruciens ont survécu, eux, jusqu’à aujourd’hui.

Illuminati : la folie du 21ème siècle

À partir de là, il devient en effet facile d’associer le gouvernement américain qui produit ces billets de un dollar avec la tradition Illuministe, et par extension celle des Illuminati (ou  illuminés) de Weishaupt au XVIIIe siècle. Car c’est bien de jeux de pouvoir dont il s’agit. Et quand vous dites à des complotistes convaincus que les illuminati n’existent plus, ils vous répondent qu’ils sont d’autant plus réels qu’ils vivent cachés et que donc, ils sont partout ! Tout argument rationnel qu’on peut leur donner en pâture alimente en réalité leur délire. Et c’est ainsi qu’à force de s’obséder et de chercher, on croit trouver un illuminati derrière chaque homme politique ou chaque chef d’entreprise américain ;  Celui qui accumule le plus de soupçons de la part de ces groupes délirants, étant naturellement le Président des Etats-Unis en personne !

Regardez donc le billet de Un dollar : Au travers des symboles, de siècle en siècle les puissants d’hier parlent aux puissants d’aujourd’hui et les occultistes d’autrefois aux occultistes contemporains. Cela ressemble à un lien subtil, mais qui alimente en réalité les imaginations enfièvrées de ceux qui voient des liens de cause à effet partout ! Cela n’échappera pas à tout esprit un tant soit peu éclairé, que le fantasme des illuminati, aggravé par une scénarisation mondiale sur fond de djihad et de guerres de religion, est en réalité un pur produit de la société du 21ème siècle en perte de repères et qui fait echo au besoin profond de quête de sens du monde d’aujourd’hui.