Nous publions ici un extrait d’une interview du webmestre de spiritualites.fr par Claude Cléret. Cette interview est extraite d’un cours sur la force des rituels sacrés.

Claude CLERET :

Qu’est-ce que c’est qu’un égrégore ?

Magdala :

Un égrégore est une gigantesque forme-pensée. C’est un microcosme qui est constitué d’êtres visibles, et d’êtres invisibles qui font partie du règne de la nature, d’autresparticules qui font partie du règne astral et d’autres qui font partie du règne divin. Donc il y a union au sein d’un égrégore.

A l’heure actuelle, il y a sur cette planète énormément d’égrégores matérialistes. Je pèse mes mots quand je dis « égrégore » parce que normalement, on n’applique pas le terme « égrégore » à ce qui est matériel. Mais là par exemple, quand vous avez des vagues de violence, des vagues de matérialisme qui durent depuis des années et qui sont entretenues soigneusement, mais même pas forcément de façon coordonnée, on a tendance à favoriser la théorie du complot. Je crois que le complot n’existe pas. Il existe de fait, c’est-à-dire qu’il y a réunions d’énergies qui font qu’il se passe certaines choses. Ces énergies matérialistes peuvent être contrées dans le sens où elles peuvent être dissipées.

Je vais vous parler de niveaux vibratoires. La matière vibre sur un niveau qui est bas, c’est un petit peu comme les sons. Quand vous avez ce son-là « Euh euh euh », c’est une vibration basse et quand vous entendez le son d’une soprano « ih ih ih », c’est une vibration qui est beaucoup plus haute.

Donc, on peut faire une analogie entre les égrégores matériels et les égrégores spirituels sur le plan de la vibration. Quand il y a vibration haute, il y a une meilleure circulation de la lumière ; et la circulation de la lumière ne peut se faire que dans le cadre d’une vibration haute… quand l’union se fait autour d’une circulation libre des énergies.

Ceci a un effet direct sur les égrégores les plus matérialistes ; c’est-à-dire que ça les dissipe. Ce qui est de l’ordre à la fois du matériel, du bas vibratoire et du ténébreux, se dissipe finalement de façon assez simple quand il y a une force supérieure qui entre en action et surtout, quand il y a un nombre très important d’êtres qui s’unissent autour de cette force vibratoire élevée, pour faire reculer les égrégores matérialistes. Et je crois que l’enjeu aujourd’hui est là.

L’enjeu du monde actuel sur le plan spirituel et sur le plan vibratoire est dans la dissipation de ces énergies basses qui tirent la terre vers le bas et qui l’amènent véritablement à la catastrophe. Nous avons collectivement une responsabilité qui est de tirer notre planète vers le haut, en développant notre conscience. A l’heure actuelle, le développement de conscience n’est plus juste une voie ni un libre choix, c’est une véritable nécessité. C’est une nécessité collective si nous voulons continuer à exister.

 

Une pensée positive mutualisée

Claude CLERET

A quoi servent les égrégores positifs ? Est-ce qu’on peut les utiliser pour attirer des choses positives dans sa vie ?

Magdala

Rz25Les égrégores positifs sont là pour alimenter les sources d’énergie positive de la planète. Ce sont des phénomènes naturels, qui procèdent souvent d’une volonté collective. Alors quand tu me demandes à quoi servent les égrégores positifs, j’ai envie de te répondre qu’un égrégore n’est pas là pour être utilisé. Un égrégore Est. C’est comme une espèce d’être vivant. C’est un microcosme. Maintenant, se relier à un égrégore, oui bien sûr, certainement. Déjà en cultivant la pensée positive, on va se relier aux formes-pensées qui sont similaires aux nôtres. Tout cela fonctionne finalement selon la loi d’attraction, qui fait que qui se ressemble s’assemble. Donc ceux qui se ressemblent s’attirent. Ils s’attirent dans des mêmes sphères, et participent, même sans le savoir, aux mêmes égrégores.

Nous participons tous à des égrégores sans le savoir, comme M. Jourdain faisait de la prose sans le savoir. C’est exactement la même chose. Maintenant, il y a des égrégores très spécifiques qui sont des égrégores de sociétés initiatiques. Pour se relier à un égrégore de ce type-là, il faut avoir été initié dans ce courant initiatique, c’est-à-dire appartenir au courant initiatique.

Il y a également d’autres cas de personnes qui sont reliées à ces égrégores. Ce sont les enfants des gens qui sont dans les sociétés initiatiques. Ce n’est pas un mouvement volontaire, c’est un mouvement naturel. A partir du moment où les parents mettent en place certaines énergies, les parents sont inclus dans l’égrégore et les enfants le sont aussi.

Il y a aussi toutes les personnes que nous mettons dans les chaînes d’union, qui sont de temps à autre incluses dans notre égrégore. Je vais vous donner un exemple très simple. Une chaîne d’union c’est une vingtaine de personnes ou plus, ça peut être 40 ou 50 personnes qui se tiennent la main physiquement. Donc ça fait une grande ronde. Quand ça se pratique dans un espace sacré, avec une circulation d’énergie qui est pure, l’énergie qui circule de façon horizontale entre les gens est énorme et l’énergie qui vient du plan vertical est colossale. Généralement, on demande aux gens qui participent à cette chaîne d’union, d’y inclure ceux qu’ils veulent y inclure, soit parce qu’ils sont malades, soit parce que c’est pour leur envoyer des pensées positives ou leur envoyer de l’amour. Donc il y a dans certains ordres initiatiques des chaînes d’union où on nomme les gens qu’on veut joindre à la chaîne d’union. Et dans la plupart des ordres initiatiques, on demande simplement aux gens de penser à la personne en question,  au moment où s’effectue la chaîne d’union. Cela a souvent des conséquences assez surprenantes. Lorsque quelqu’un est malade, tout particulièrement si c’est quelqu’un qui est membre de la société initiatique, c’est encore plus fort.

Lorsque quelqu’un est malade et qu’on l’associe à diverses chaînes d’union, en général, le processus de guérison est grandement accéléré. La chaîne d’union est celle de l’égrégore de la société initiatique. Chaque loge a sa chaîne d’union et l’ensemble des chaînes d’union qui se pratiquent sont incluses et réunies dans l’égrégore de la franc-maçonnerie tout entière. Ceci pour ne citer que la franc-maçonnerie.

Mais il y a aussi des égrégores dans toutes les grandes religions. Il existe par exemple des égrégores bouddhistes, pour ne citer que ceux-là. Il a aussi des égrégores naturels de pensée positive. C’est ainsi que ceux qui veulent agir concrètement pour la planète, s’ils se mettent intérieurement dans la disposition d’agir pour la planète tous ensemble, très naturellement, se joignent à l’égrégore qui est celui de l’action pour la planète, en ces temps tourmentés.

Claude CLERET

Comment fait-on en pratique ? Comment fait-on pour se connecter à un égrégore positif ?

Magdala

Il me semble que je viens de répondre à cette question. Il suffit de se mettre en état de pensée positive. Ou alors il suffit de se mettre intérieurement en état d’empathie avec un état d’esprit donné, ou avec un égrégore donné si on sait lequel on veut rejoindre.

Claude CLERET

Pourquoi faut-il alimenter les égrégores ?

Magdala

Parce que naturellement, un égrégore se nourrit des forces des personnes qui y participent. Alors, n’allez pas entendre par là que l’égrégore va vous enlever vos forces. Au contraire, c’est une mise en commun de toutes les forces de tout le monde et dans laquelle chacun vient puiser. Car les membres d’un égrégore se servent de cet égrégore comme source d’énergie, mais toujours de façon très naturelle. Tout cela n’est pas calculé. C’est comme dans la vie. Quand vous sentez que vous êtes dans une dynamique positive, dans une dynamique où vous avancez parce que vous êtes bien entourés, parce que vous faites partie d’un groupe de travail ou d’amis qui vous plaisent, hé bien chacun va puiser dans les forces collectives. Et ces forces alimentent tous les participants à ce groupe, d’un dynamisme constant. C’est exactement comme cela que fonctionnent les égrégores et comme cela qu’on peut puiser dans la force un égrégore, tout en l’alimentant soi-même. L’égrégore c’est en quelque sorte une source d’énergie participative.

Changer l’état vibratoire du monde

Claude CLERET

Si je comprends bien, certains égrégores sont extrêmement puissants. Comment est-ce qu’on peut les utiliser pour changer l’état vibratoire du monde ?

Magdala

astral2On peut les utiliser en y participant tout simplement. Le mouvements actif de la communication dans un égrégore, pour les humains qui y participent, c’est la chaîne d’union. Donc comment utiliser des égrégores pour changer l’état vibratoire de la planète ? Je vois deux solutions possibles. D’une part, par la pensée positive : les alimenter et y participer concrètement. Plus nous serons nombreux à participer aux égrégores positifs, mieux ce sera pour la planète. Il suffit en effet d’un seuil critique d’êtres spirituels pour faire basculer la négativité dans laquelle nous sommes, vers de la positivité. Peu à peu, ceci va se mettre en place. Nous allons malheureusement assez probablement faire les frais du désordre engendré par la lutte de ces énergies. Mais plus nous serons nombreux à alimenter les égrégores positifs et plus nous aurons de chances de sauver cette planète.

La seconde chose que je vois bien entendu, c’est dans la chaîne d’union.

La chaîne d’union se fait de plusieurs façons. Elle peut se faire d’abord physiquement comme je l’ai déjà expliqué, mais elle peut se faire aussi mentalement. Si mentalement, chaque personne à un moment donné se dit : « je m’unis en pensée, à cette forme-pensée positive », et que cette personne consciemment, vient alimenter la somme des énergies positives de notre planète et bien ce sera déjà beaucoup.

Donc je ne peux que vous enjoindre tous, à participer déjà par un acte de pensée positive et en nous rejoignant, à cette immense chaîne d’union que nous allons organiser pour la planète. Participons collectivement à cette immense chaîne d’union qui viendra rejoindre celles qui existent déjà, de façon à fédérer chaque jour un peu plus les égrégores positifs de cette planète.

Claude CLERET

Comment une chaîne d’union se met-elle en place concrètement ? Est-ce que ça peut être fait par n’importe qui avec n’importe qui, ou est-ce qu’il y a des règles ?

Mettre en place une chaîne d’union

Magdala

Pour mettre en place une chaîne d’union, il faut d’abord en avoir la volonté. A la source de toute chaîne d’union, il y a une volonté d’union. Très concrètement s’il s’agitunion unionde quelques personnes, on peut se réunir. Le rituel est très simple. Il s’agit en conscience et de préférence en méditation et en silence, de se tenir la main et de penser à une même chose, ou à une même personne, ou à un même objectif, ou à un même but. Puis de façon virtuelle, il faut que ce soit organisé. Ça peut être par exemple par une vidéo qui guide la méditation de la chaîne d’union. Mais ce qui est très important, dans une chaîne d’union, c’est que l’action de se réunir se fasse au même moment, pour beaucoup de personnes. L’union fait la force à un moment donné, ce qui permet d’envoyer des énergies positives très fortes et qui sont tendues vers un but.

Oui, une chaîne d’union, ça s’organise. Ça ne peut pas s’improviser, sauf si on est quelques personnes autour d’une personne, ou bien à penser à un événement, ou bien quelques personnes cherchant à obtenir un résultat, ou cherchant tout simplement à raffermir une union fraternelle entre elles. Plus largement, une chaîne d’union est un acte constant de pensée positive, dans un même but, et de la part d’un grand nombre de personnes.

Claude CLERET

Est-ce qu’il existe déjà des chaînes d’union puissantes ou anciennes que les gens peuvent rejoindre ? Comment ça marche ?

Magdala

Non malheureusement, je ne crois pas. A ma connaissance, il n’existe pas de chaîne d’union déjà réalisée et que les gens peuvent rejoindre, en dehors des chaînes d’union qui sont préexistantes et qui sont celles des ordres initiatiques, à travers le monde. Il est vrai que ce serait vraiment l’idéal, que les gens puissent rejoindre une chaîne d’union pour la planète, pour la paix dans le monde. Et si elle n’existe pas, hé bien pourquoi ne pas en créer une !

 

Construire ensemble le monde de demain

Claude CLERET

Merci beaucoup pour toutes ces précisions.

Pour conclure, j’aimerais qu’on termine avec une question qui, je sais, te tient à cœur : comment à travers les rituels chacun peut-il devenir un participant actif à l’amélioration du monde de demain ?

Magdala

C’est en affinant et en épurant leur pratique jour après jour, que les gens pourront devenir des participants actifs à l’amélioration de notre monde, et devenir de ce fait APP_200co-créateurs du monde de demain. Pour cela, il faut qu’il développent en eux le religare qui est un terme latin qui signifie « relier », au sens spirituel. Celui qui parvient, grâce à un important travail sur ses propres énergies,  à connecter son inconscient spirituel avec le mental planétaire, devient un participant actif à l’amélioration du monde. Et dans ce domaine, tout fonctionne selon la logique de l’effet papillon. Vous savez que de multiples battements d’ailes de papillons, finissent par créer un grand appel d’air. Et cet appel d’air finit par devenir un grand mouvement planétaire. Alors les formes-pensées circulent autour de cette planète et par empathie, on en rejoint une qui nous ressemble. Et si ce que nous sommes est le beau résultat d’un travail spirituel, nous rejoignons un monde forme-pensées qui sont celles de la beauté et de l’harmonie.

Ce n’est pas tout. Ce monde de forme-pensées en travaillant sur nous, nous venons lui prêter main-forte, pour orienter collectivement les énergies vers un monde meilleur. Alors voilà pourquoi il est capital, et tout particulièrement aujourd’hui et tout particulièrement dans le monde complexe dans lequel nous vivons, de travailler sur soi. Car c’est par notre action sur nous-mêmes, que nous alimentons les égrégores positifs qui circulent sur cette planète. Et nous participons de ce fait à l’amélioration du monde. Si on peut le faire consciemment, c’est encore mieux et c’est encore plus efficace.

Claude CLERET

Merci beaucoup pour ce que tu partages. Merci beaucoup pour ces enseignements.

Merci beaucoup et à bientôt.

Share