Nouveau : Méditation sur les outils, cliquez ici pour y accéder

Par une décision du 6 mai 2011, la cour Suprême de Justice Maçonnique du Grand Orient de de France décide l’annulation pure et simple de ce qu’on appelle pudiquement comme pour avoir l’air de ne pas en parler, le voeu n°9 du Convent de Vichy. En clair cela signifie que le Grand Orient de France ne veut plus des femmes, ne les acceptera plus comme membres de ses loges, qu’elles soient initiées au GODF ou affiliées d’autres obédiences. Superbe vision d’avenir le regard rivé droit dans le rétroviseur ! A l’heure où le Front National explose dans les sondages, les frères du Grand Orient de France affichent publiquement leur vision rétrograde de la société et des relations homme femme, en refusant la mixité.

Pour la petite histoire, à l’issue de la décision du Convent de Vichy, à l’automne dernier,  quatre frères du GODF, scandalisés de cette atteinte à leur liberté de

D'après un dessin original de Large retravaillé

maçonner entre hommes, portent la décision du Convent devant la justice civile. Le tribunal civil ayant observé la plus grande prudence quant à ses conclusions, la décision est donc remise à la Cour Suprême de Justice Maçonnique, qui, forte d’une souveraineté digne du 18ème siècle, refuse purement et simplement d’ouvrir aux femmes la plus grande obédience française. Ce n’était pas sous Vichy, ne vous y trompez pas ! C’était avant-hier ! Ces Frères parlent sans la moindre gêne de “retour à la règle et la raison”. Belle avancée socio-éthique dans un monde en pleine reculade sur le plan des libertés individuelles. On peut dire que le GODF n’a rien à envier aux velléïtés  séparationniste sociales et sexuelles des frères talibans de Kaboul. Eux, au moins, ont l’honneteté de ne pas militer pour les libertés individuelles !

Voici le mail que nous avons adressé en privé, à Patrick Burgoni, Président de UGODFM, association de frères du GODF qui militent contre l’arrivée des femmes dans la plus grande obédience maçonnique française.

Je comprends parfaitement votre “voeu” de demeurer entre Frères, car sinon, pourquoi ne demande-t-on pas à la GLFF ou à la GLDF de devenir mixtes ? Il y a là comme une espèce d’incohérence. Pourquoi le GODF (et non les autres obédiences ) devrait-il se plier aux exigences du droitdelafemmisme ambiant ?

La mixité à tout prix ? Mais que nous veulent-elles donc, ces femmes ! Il ne faut pas perdre de vue cependant que le GODF, qui est la plus importante obédience française, tout comme dans le domaine politique, un parti qui dirigerait le pays, est l’objet de tous les regards… A ce titre (en êtes vous conscients, Messieurs ?), la moindre de ses actions ou décision a valeur de symbole pour toute la communauté qu’il représente (à savoir la communauté des franc-maçons et des possibles maçons). Vous devriez vous réjouir, sans doute de ce que la Grande Loge de France (obédience masculine) ou la Grande Loge Féminine de France,  ne soient pas inquiétés par la rumeur publique… Cela confirme la suprématie du GODF en tant que représentant emblématique de la Franc-Maçonnerie Française dans la sphère publique ! Mais ce qui va avec le symbole… comme les éléments indissociables d’une espèce de paquet cadeau républicain… c’est la responsabilité face à la scène publique de refuser les femmes dans une structure qui est à la fois emblématique et représentative de la scène maçonnique française.

J’imagine que vous y avez réfléchi et que cela va sans dire (mais peut-être cela va-t-il mieux aussi en le disant).

Très cordialement,

Narimane

Nous vous communiquerons la réponse (éventuelle) de cette respectable association de maçons anti-mixité et qui sera laissée à l’appréciation de nos lecteurs.

 

Autres articles sur le sujet :

Sur le blog de Jiri Pragman hiram.be : http://www.hiram.be/Mixite-au-GODF-la-Chambre-Supreme-de-Justice-maconnique-annule-le-voeu-n-9-du-Convent-2010_a4644.html

Sur le blog de Noe Lamech gadlu.info : http://www.gadlu.info/godf-la-mixite-remise-en-cause-par-la-chambre-supreme-de-justice-maconnique.html

Share