Hommage à Constant Chevillon en préface à la re-édition de son ouvrage “Le Vrai Visage de la Franc-Maçonnerie” paru aux Editions du Désir. Ne sentez vous pas frémir ces mots ? Ne sentez vous pas à chaque page tournée l’âme vibrante de la Franc-Maçonnerie tout entière ? Au seuil de l’horreur, il avait écrit ces mots… comme s’il sentait que l’urgence était dans le rassemblement des forces des justes, qui eux seuls pouvaient encore sauver la nation chancelante, éloigner l’ombre des corbeaux et les bruits de bottes qui déjà faisaient trembler la terre.

Share