logo

La Mort, mode d’emploi

watercolor

Que se passe-t-il après la mort ? Les traditions parlent de la Grande Initiation, les Franc-Maçons de l’Orient Eternel. Simon Leclerc, cherchant et enseignant au Quebec nous livre ici son expérience d’enseignant spirituel et de canalisation sans tabou ni langue de bois. Un article passionnant qui lève bien des craintes et des idées reçues.

La nuée sur le sanctuaire

Eckhartshausen

Inédit en ligne – texte de Denis Labouré extrait de son livre : Le christianisme secret « L’état de maladie des hommes est un véritable empoisonnement ; l’homme a mangé du fruit de l’arbre dans lequel le principe corruptible et matériel prédominait, et s’est empoisonné par cette jouissance. Le premier effet de ce poison fut que le principe incorruptible, qu’on pourrait appeler le corps de vie, comme la matière du péché est le corps de mort, dont l’expansion formait la perfection d’Adam, se concentra dans l’intérieur et abandonna l’extérieur au gouvernement des éléments. C’est ainsi qu’une matière mortelle couvrit bientôt l’essence immortelle, et les suites naturelles de la perte de la lumière furent l’ignorance, les passions, la douleur, la misère, et la mort. »

Mourir pour vivre ?

grande_faucheuse

Mourir pour vivre et non pas vivre pour mourir. Vivre c’est savoir renoncer. Renoncer à des privilèges pour la justice, renoncer à une condition physique ou sociale pour maintenir la vie, renoncer à un orgueil dévorant pour laisser s’épanouir la lumière.

La Mort

crane_descartes

La mort, un sujet tabou, associée à la putréfaction, à l’irréversible… à la fin, ferme et définitive, selon les convictions. Le pire, c’est la mort d’un être cher, plus encore que la sienne, dont on ne sait qu’attendre, quoiqu’il en soit. Que faut-il en attendre en effet ? Personne n’en est jamais revenu. Pas exactement… nous disent la Tradition… les religions… les chamanes… les sages de tous les continents. Les scientifiques ne veulent pas en entendre parler… d’autres encore parlent de NDE…

L’éclair originel

éclair

C’est une énigme visible à l’oeil nu, un principe immatériel plus essentiel que la pensée, plus limpide que l’air, plus solide que le roc, plus durable que le temps. C’est une étincelle susceptible d’embraser une chambre, un champ, le globe terrestre, la galaxie, l’Univers : une intangible mais infaillible preuve de vie. C’est une onde qui fait rentrer le ver dans sa fange, sortir l’imbécile de son antre, frémir les ruisseaux, trembler les vivants, danser les morts, vibrer le monde entier.

Présence dans la plaine

Présence

Il ne sait plus quand il est né. Au-dessus de lui, l’azur, les nuages, des trous immenses de clarté et d’ombre dans le ciel. En bas, le sol, la poussière, le bruit de ses propres pas dans les herbes sèches. Dans sa tête, des mirages, une idée vague de bonheur. Une flamme aussi. Un joyau mal défini. L’amour ? Le vent, peut-être… L’effet des éléments sur son âme insatisfaite, fébrile.

©2017 Spiritualites.fr
Translate »