Ayin

Au milieu de ton front, la porte peut s’ouvrir,

Y voir de la conscience un autre devenir,

Il est le troisième œil du silence intérieur,

Nourri par la Lumière irradiée de son cœur.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.