Resh

 

Rien ici-bas jamais ne peut t’appartenir,

Et si tout t’est donné tu ne peux détenir

Sans que ta tête enfin regarde l’avenir,

Homme retourne-toi, accepte de grandir !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.